Malheureusement, ce n’est pas la première fois que des attaques informatiques touchent des hôpitaux…
L’an dernier, le CHU de Rouen avait vu son fonctionnement impacté par un rançongiciel, au mois de mars, les hôpitaux de Paris subissaient à leur tour une paralysie de leur système informatique due à une attaque.

Cependant, c’est la première fois en Europe qu’un décès est lié à une cyberattaque

Les 11 et 12 septembre, une trentaine de serveurs de l’hôpital universitaire de Dusseldorf ont été paralysés par un ransomware.

L’équipe des urgences s’est retrouvée dans l’incapacité de prendre en charge une femme dont l’état réclamait des soins vitaux et a dû la rediriger vers un autre hôpital, situé à une trentaine de kilomètres. Malheureusement, la patiente n’a pas pu être soignée à temps et n’a pas survécu.

Les pirates, qui visaient initialement les services informatiques de l’université, ont stoppé l’attaque dès qu’ils se sont rendu compte qu’ils touchaient un hôpital. Ils ont également fourni les clés de déchiffrement qui ont permis de remettre sur pied le système informatique.

Les autorités allemandes tentent actuellement d’identifier les hackers et ont ouvert une enquête pour homicide involontaire.

En savoir plus :

https://apnews.com/cf8f8eee1adcec69bcc864f2c4308c94